« Moi aussi, j’ai des droits »

Je vous présente une nouvelle pépite, le livre de Soline Bourdeverre-Veyssière, illustré par Julie Zeitline :

livre avec ses cartes et son poster

J’ai découvert l’autrice et l’illustratrice par le biais d’Instagram. Ce genre de trouvaille me réconcilie, un peu, avec ce dernier réseau social que j’utilise régulièrement…et que je songe souvent à quitter aussi…

Je cherchais, depuis un moment déjà, un moyen bienveillant de faire passer un message à l’équipe éducative de l’école de Cadet (Junior bis pour ceux qui suivent). Je n’ai que rarement observé des réponses « maternantes » aux besoins des enfants, à l’école maternelle. L’aîné, Junior, en a fréquenté 4…(oui c’est énorme…en 4 ans. Une école pour chaque niveau : TPS, PS, MS et GS) dont une dans laquelle j’ai travaillé. Il a survécu. Moi moins. Pourtant, je n’ai toujours pas eu de déclic pour l’Instruction En Famille (IEF). Cadet fréquente donc la maternelle aussi. Pour 3 années.

Les équipes éducatives sont surtout composées de personnel encadrant, la plupart non formé au public qu’ils accompagnent…Triste réalité. Il existe, toutefois, de belles personnes, remplies de bon sens, d’empathie et qui agissent aussi avec leur cœur. Néanmoins, il y a encore beaucoup de travail à faire, à mon sens. Quand j’ai entendu Soline parler de son nouveau bébé-littéraire, j’avais trouvé mon idée de cadeau pour l’enseignante et l’ATSEM ! Cadet a finalement insisté pour en offrir un à la maitresse et garder l’autre exemplaire pour nous. Comme il dit : « c’est maitresse S qui lit les livres ».

Je ne divulguerai pas le contenu ici. Après lecture, Cadet a souligné l’importance de le lire à tous les enfants, car « ils ont le droit de savoir ! » Ma page préférée est celle du bisou. Cœur sur vous Soline et Julie <3 !!

Ce livre sensibilise, en douceur, à ce qu’est un enfant, à ce qui l’anime. Sans ses droits, l’enfance est abîmée. Chaque enfant a le droit de grandir sans avoir besoin de faire appel à la résilience. Je remets mon espoir dans ces livres-pépites qui fleurissent un peu partout, de manière parfois autonomes, (sans besoin d’une maison d’édition qui a pignon sur rue) et quelques fois éco-responsables, pour servir la cause des enfants et des adultes qui ont choisi la bienveillance !

j’ai le droit de…

Au prochain blabla, je vous parlerai de June et sa famille, que j’attends impatiemment sur mon lieu de travail !