« Dis merci à la dame »

Encore cette politesse à sens unique !

La gratitude ça change la vie. J’en sais quelque chose. Ressentir la gratitude des autres et en éprouver, c’est précieux. Il s’agit d’instants plus ou moins longs pendant lesquels je ressens comme une paix intérieure. Comme si tout était évident, simple et aligné.

Je ne reviendrai pas sur le fait qu’exiger un merci (comme un bonjour) me parait contre-productif. C’est tout sauf de la gratitude.

Ce qui me chiffonne, après cette « belle période de Noël », c’est d’avoir entendu une flopée de « de rien ».

Mais enfin, si je remercie c’est absolument pour quelque chose. Jamais pour rien !!! Sinon je ne remercierai pas. S’il vous plaît, STOP, ça suffit les « de rien » ou le pire du pire le « fallait pas ». Sauf si vraiment le cadeau vous déplaît. La politesse de ce genre, c’est comme la politique : du pipeau !

Dire merci pour dire merci, c’est comme dire « bonjour ça va ? » sans se soucier de la réponse. C’est d’un banal.

Quand quelqu’un me dit merci, je réponds :

  • « avec plaisir ». Je me rappelle de la joie que m’a procurée mon geste.
  • « je vous/t’en prie » Je sais quel effort ça m’a demandé.
  • « c’est moi qui te/vous remercie» parce que c’est réciproque. Personne n’est obligé de faire comme ça , sauf que répondre «de rien », à mon sens c’est nier le don désintéressé de l’autre. Je trouve ça triste. Le monde a besoin de joie et de gratitude. Qu’on se le dise !!!