« Sainte-Doula »

Aujourd’hui j’ai eu une « conversation » avec une inconnue sur un réseau social. Finalement fb alimente mon inspiration. Merci Mark.

Je commentais la publication de quelqu’une d’autre et v’la ti pas (;-)) qu’une Machine à lancer des balles de tennis (anonymat oblige, j’ai pas demandé sa permission) a commencé à commenter, à tirer même, presque à balles réelles.

Comme elle m’a gentiment conseillée (sans que je lui demande quoique ce soit) d’écrire… Aussitôt dit aussitôt fait.

Sans vous restituer la totalité de cet échange ennuyeux au possible, voici le contexte rapide, intéressant lui : quelqu’une partage un épisode de sa vie passée et dit qu’elle y a joué le rôle de sa vie. Je commente en disant que nous jouons tous un rôle plus ou moins bon dans cette « grande pièce de théâtre terrestre ».

De toute évidence, ça a déclenché un truc parce que Machine est venue se déchaîner. Comme j’aime jouer, j’ai fait plouf dedans ! A plusieurs c’est rigolo.

J’ai déjà parlé de faux-self ici. Parce que j’ai déjà utilisé plusieurs personnages quand j’étais plus jeune, pour m’adapter notamment, suite à des traumatismes. Aujourd’hui je les connais bien mes petits personnages. Je les vois arriver avec leurs sabots.

Explications en vidéo :

Faux-self

Machine à lancer des balles de tennis a commencé à dérailler mais je sais jouer au tennis, ça tombe bien. Oui parce que d’abord j’étais dangereuse à cause du faux-self de mon passé et ensuite j’étais une doula inutile parce que c’est du charlatanisme d’écouter les femmes enceintes et les co-parents.

J’expliquais ce que la doula ne fait pas.

En partageant ces dessins de Lucile et Mephistofélix, je souhaitais illustrer que la doula ne répète pas ce que disent déjà les praticiens qui suivent les gestations humaines.

Lucile GOMEZ

Suite à quelques commentaires en réponse aux siens, Machine a dressé un portrait de moi, comment dire… lisez par vous-mêmes.
En réponse à mes partages, voici des extraits de ses tirs. J’en ai évité quelques-uns mais j’avoue que la méchanceté de ce type, ça me flanque le bourdon.


Heureusement ce genre d’échanges reste anecdotique, sinon le monde mettrait tellement de temps à évoluer en plus bienveillant.

Sainte-doula ? De mon vivant ? J’crois pas non.

Gros câlins

Maintenant, vous saurez qu’en faisant éventuellement appel à moi, vous encourez éventuellement un danger. Je préfère être transparente avec vous. Sachez que la doula en moi est alignée avec son cœur et le cœur ne ment jamais.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.