Un été léger ?

Encore une douzaine de jours de vacances. Je ne cible personne en particulier. Pour beaucoup, la reprise a déjà eu lieu. Là où je vis, la plage est encore une destination pour tout le mois de septembre. Il fait encore bien chaud. S’alléger c’est indispensable : l’esprit mais aussi les sacs ! Alors parents, si c’est un objectif majeur dans votre quotidien, voici mon avis :

La plage avec bébé c’est souvent galère surtout parce que les adultes en font des tonnes. Les enseignes de puériculture ont trouvé un bon filon.

vu sur instagram

L’enfant est un bébé jusqu’à quel âge ?

Personne ne semble d’accord. En occident, il faut vite vite qu’il grandisse et il est parfois traité comme un mini-adulte. C’est un bébé jusqu’à ce qu’il marche, pas plus. Or dans la nature, le petit d’Homme est un nourrisson tout le temps qu’il est nourri de lait (logiquement, de sa mère). En l’occurence, si nous étions toujours connecté à notre condition de mammifère, ce serait jusqu’au sevrage naturel… Bref, nous en sommes encore loin loin loin en 2019. Admettons qu’un bébé l’est encore au moins jusqu’à 2 ans, pour à peu près, mettre tout le monde d’accord.

Sur cette illustration, il tient debout. Il a peut-être entre 12 et 15 mois minimum. De mon point de vue, tous les accessoires proposés sur cette image sont inutiles à ces âges. Sauf l’eau (dans une gourde).

Pour quelles raisons ?

En premier lieu, aller à la plage avec bébé c’est avec parcimonie, avant 10h et après 17h (en France). Le reste du temps, même sous un parasol, je ressens la présence d’un enfant de moins de 2 ans comme une inconscience totale. Ce serait comme faire une pause en plein désert saharien.

A partir du moment où l’enfant est respecté dans son rythme et son sommeil, il n’a rien à faire à la plage aux heures les plus chaudes. Aucun besoin de crème, de lunettes, de casquette ou autres gadgets pour jouer sur le sable ou dans l’eau. Quant aux affreux brassards en plastique, à quoi servent-ils ? Je ne sais pas. Avant 5 ans, je ne comprends pas le principe. Les bras de l’adulte et le bord de l’eau sont parfaitement suffisants.

Concernant la couche, le plus souvent bébé préfère être nu afin de tout ressentir. Hygiène ? C’est à dire ? Le bébé qui tient debout montre des signes quand une selle arrive, y’a qu’à réagir en fonction. (Vous vouliez être peinards à la plage, bah n’y emmenez pas votre enfant.) Du pipi dans la mer ou l’océan, c’est quand même moins polluant que la quantité de déchets qu’on y trouve…dont des couches !! Bébé peut attraper des microbes ? Oui, partout. La vie est faite de microbes.

Des chaussons d’eau…euh sur des galets et de la caillasse…à la limite. Nous y sommes tous parvenus sans, quand nous étions petits.

Je m’abstiens d’expliquer comment j’ai fait puisque ça n’appartient qu’à la personnalité de mes enfants. Si c’est pour passer, une ènième fois, pour la pseudo « mère parfaite », sans façons. Je partage juste quelques photos pour montrer que c’est possible.

Quand les circonstances font que bébé (pitié, pas avant qu’il ne tienne assis seul !!!) ou petit d’homme (entre 1 et 4 ans) se retrouve quand même en plein cagnard, alors c’est l’ombre qu’il faut à tout prix chercher et trouver. Un top ou une combi c’est, selon moi, mieux que de la crème si le soleil est au zénith (mais que faites vous dehors avec bébé, en plein midi ???)

Avec des lunettes de soleil, les jeunes enfants voient mal. Sauf si vous êtes en plein soleil ou à la neige, sinon ça les gêne !

Les crèmes solaires, c’est du business avec un emballage non recyclable et une composition souvent cracra pour la peau, l’océan et la mer.

Aimer son enfant c’est le protéger et aussi protéger son environnement.