Archives de catégorie : conte

Au-delà de la matrice

© Prisma Media / Plurimedia / Tous droits réservés

« Dans le ventre d’une mère, il y a deux bébés.

L’un demande à l’autre : 

  • «  Crois-tu à la vie après la vie d’ici ? » L’autre répond :

– Bien sûr, pourquoi ? Il y a forcément quelque chose après ? Peut-être que nous sommes ici pour nous préparer à ce qu’il y aura après.

_ Ça n’a pas de sens, il n’y a pas de vie après. A quoi ressemblerait-elle?

_ Je ne sais pas mais il y aura plus de lumière qu’ici. Peut-être que nous allons marcher avec nos jambes et manger avec nos bouches.

– C’est absurde ! Marcher est impossible ! Et manger avec nos bouches, c’est ridicule! C’est le cordon ombilical qui nous nourrit. Une vie après ici n’est pas envisageable, le cordon est trop court !

– Je pense qu’il y a quelque chose et peut-être que c’est différent de ce qu’il y a ici.

– Personne n’est jamais revenu de là-bas. Après c’est la fin de la vie. Il n’y a rien que l’obscurité et l’angoisse après, cela nous amène nulle part!

– Je ne sais pas mais nous allons sûrement voir maman et elle va prendre soin de nous.

– Maman ??! Tu crois à maman ? Où est-elle maintenant?

– Elle est tout autour de nous. Nous vivons en elle. Sans elle, il n ‘y aurait pas ce monde.

– Je ne la vois pas donc c’est logique qu’elle n’existe pas.

– Quelques fois, lorsque tu es dans le silence, tu peux l’entendre, tu peux la percevoir. Je crois qu’il y a une réalité après et nous sommes là pour nous préparer à cette réalité. »

L’auteur de cette histoire, largement plagiée, serait Pablo J.Luis Molinero. Issue de son livre Morfogenia » écrit en 1980.

Ne parlant pas espagnol, je n’ai pas pu vérifier.

documentaire de Nils Tavernier


Les louveteaux de la louve blanche

Avant même que la formation Envol et Matrescence commence, j’ai partagé un rêve avec les femmes qui allaient devenir des doulamies. C’était dans la nuit du 29 au 30 janvier 2021. J’ai assisté à la mise bas d’une louve blanche. J’ai accueilli ses quatre louveteaux.

C’était un rêve en images, avec un scénario qui avait du sens dans son improbabilité. Au réveil, j’étais perplexe et stupéfaite de m’en souvenir comme si j’y avais vraiment été.

Le rêve

Je regardais des loups dans un enclos, au milieu d’une ville. Au signal d’un son que j’ai entendu, ils ont sauté hors de l’enclos. J’ai entendu dans ma tête qu’ils avaient très faim. Les gens hurlaient de peur. Les loups n’attaquaient personne, ils reniflaient. Je leur ai ouvert la porte d’une boucherie.

Dans la pénombre d’une pièce, j’ai distingué une louve blanche au sol. Quand elle m’a vue, elle s’est transformée en humaine aux cheveux blancs et j’ai vu son ventre rempli. Elle s’est mise à quatre pattes et des louveteaux sont sortis un à un. Quatre petits tous blancs que j’ai réceptionné dans mes mains en disant aux deux premiers « bienvenue dans l’ombre » et aux deux suivants « bienvenue dans la lumière. »

La signification du rêve ?

C’est rarissime pour moi de rêver de manière aussi nette. Avec un scénario tellement étrange et beau à la fois. Si ce rêve a une signification, je n’en ai encore pas saisi le fil.

Le seul indice trouvé sur le sujet est mince : « Que le loup apparaisse sous forme physique ou dans un rêve ou méditation, il peut révéler que vous avez tendance à utiliser votre intuition pour saisir ce qui se passe dans votre vie ».

Un rêve est une pièce dont le rêveur est à la fois la scène, l’acteur, le souffleur, le metteur en scène, l’auteur, le public et la critique. Carl G.Jung


La louve blanche Jonna Jinton

Tomm MOOREWolfwalkers